Fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue entre les cultures

Youth at the center of future European Neighbourhood Policy

Posted on 13/05/2014

Southern Neighbourhood Civil Society Forum, Brussels, 29 – 30 April, 2014

The EU has a longstanding history of support to civil society: over more than a decade, it has elaborated policies and established a number of instruments to help CSOs in building their capacities and implementing development projects. The Arab uprisings demanded a recalibration of EU relations with its Southern neighbours, a renewed balance of dialogue between Europe, the southern authorities and civil society actors. Policies were renewed, instruments reinforced, new ones created and programmes adjusted, with the objective of redirecting EU support to the emerging new governments and transition processes and to engage with and support civil society actors as key stakeholders.
More recently, a consultation process aimed at finding an appropriate format for tripartite regional dialogue – civil society, authorities, and the EU – has progressed via a number of meetings of varying sizes and composition for more than a year.

Article paru sur le site web de la Fondation Anna Lindh:

Maintenant, vous êtes au cœur des relations euro-méditerranéennes et les dialogues multi-facettes qui soutiennent nos efforts et nos ambitions communes.” a déclaré Štefan Füle, le Commissaire de l’UE pour l’élargissement et la Politique Européenne de Voisinage en abordant les jeunes participants au premier forum de la Société Civile de Voisinage du Sud de l’Union Européenne lancé le 29 Avril 2014 avec un événement spécial de débat organisé par la Fondation Anna Lindh.

Ce premier forum a réuni des représentants de plus de 150 OSCs, les médias, les gouvernements et les organisations internationales de la région Euro-méditerranéenne. L’évènement était suivi par un processus de consultation comprenant l’Union Européenne (UE), la Société Civile et des Autorités lancées par l’UE Avril dernier au Forum Méditerranéen Anna Lindh. En s’appuyant sur des plates-formes existantes, le processus se poursuivra avec la phase pilote annoncée des actions régionales et locales.

En association avec « Les Voix des Jeunes Arabes » (VJA), le débat d’ouverture a révélé comment les jeunes de la région n’ont pas renoncé à leurs sociétés, mais ils se sentent isolés après avoir joué un rôle majeur dans les soulèvements de l’Afrique du Nord 2010-11. Il a été souligné à cet égard que les décideurs politiques doivent trouver des moyens pratiques et engageant les moyens d’exploiter le meilleur de ce que les jeunes ont à offrir.

« Nous devrions nous concentrer sur un dialogue orienté vers l’action régionale avec les jeunes et la société civile de toute la Méditerranée en mettant l’accent sur les projets communs, basés sur le principe de partenariat égal. Des approches spécifiques doivent être développées et adaptées à chaque pays. », a déclaré un débateur égyptien de VJA à la session de travail du Forum.

Du point de vue Euro-Méditerranéen, le panneau a souligné les défis communs auxquels sont confrontés les jeunes dans la Méditerranée, de la hausse du chômage au désengagement avec les formats traditionnels de la participation politique. Les décideurs politiques doivent ainsi être conscients de l’émergence de nouvelles formes d’activisme social et soutenir le développement de modèles entreprenants d’organisation et de programmes.

Pour plus d’info: http://www.annalindhfoundation.org/fr/nouvelles/la-jeunesse-au-centre-de-la-politique-europeenne-future-de-voisinage#sthash.J6Y1P643.dpuf

Background document for participants 2404

brussels cs forum programme-1