Fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue entre les cultures

Publication de l’Institut MEDEA: « Être non musulman en terre d’Islam: Dhimmi d’hier, citoyen d’aujourd’hui? »

Posted on 02/01/2014

Être non musulman en terre d’Islam: Dhimmi d’hier, citoyen d’aujourd’hui? Coordonné par Julie CHAPUIS & Sébastien BOUSSOIS avec Ahmed AMRANI, Pascal BURESI, Khadija GUEBACHE MARIASS, Clément STEUER, Gaëtan DU ROY, Rukiye TINAS et Firouzeh NAHAVANDI ISBN : 978-2-84924-343-5 14 x 21 cm 92 pages 12,00 €

Dhimmis

La dhimma et le statut des dhimmis apparaissent empiriquement au fur et à mesure des conquêtes du premier siècle de l’islam. C’est au moment de la constitution d’un Empire dirigé au nom de l’islam par des souverains, les Omeyyades (660-750), contraints de gérer empiriquement une population très majoritairement non musulmane, que ces deux catégories juridiques apparaissent. Cet Empire immense s’étendait de la péninsule ibérique aux frontières de l’Inde et la très grande majorité de sa population était non musulmane. Il fallait donc créer un statut juridique, permettant à une minorité (les arabes et musulmane), de s’assurer l’adhésion et la fidélité d’une population qui n’adhère pas à la foi des dirigeants.

Telle est la dhimma des premiers siècles de l’islam. Elle a évolué au gré des circonstances et des siècles et permet de comprendre la place que les minorités ont aujourd’hui en terre d’Islam.On conçoit ce que ce statut a pu représenter de liberté à une époque où les minorités religieuses, chrétiennes hétérodoxes ou juives étaient persécutées par les pouvoirs byzantins, wisigothiques ou sassanides. L’arrivée de dirigeants mettant sur le même plan les religions non musulmanes (judaïsme, zoroastrisme, christianisme), du moment qu’elles n’entrent pas en contradiction avec le culte principal, a été perçue comme une réelle amélioration par beaucoup.
Cet ouvrage revient sur un certain nombre de ces minorités dans un contexte régional actuel où leur place est en danger mais aussi dans un contexte où la défense de leur identité doit leur permettre de participer à la redéfinition des identités du monde arabo-musulman. Après une rétrospective historique des dhimmis, cet ouvrage revient sur des situations plus contemporaines.
Pour commander « Être non musulman en terre d’Islam » écrivez à l’adresse medea[at]medea.be en réglant votre achat par virement bancaire. Le montant sera de 12 € + les frais postales (2€ pour la Belgique et 3€ pour la France).